vidatI immo : 0783841526

Maurice BANSAY, Apsys Group, étude d’une réussite immobilière

Apsys Group est un acteur dans les centres commerciaux et son fondateur Maurice BANSAY est un homme qui a très bien réussi dans l’immobilier.

Apsys et son consortium ont acheté par exemple le centre commercial Beaugrenelle pour 700 millions d’euros au promoteur immobilier Gecina, source le revenu http://www.lerevenu.com/gecina-la-bonne-affaire-de-la-vente-de-beaugrenelle

L’étude de la réussite immobilière de Maurice BANSAY du groupe Apsys montre qu’il a réussi des investissements audacieux dans les centres commerciaux en Pologne.

Apporter une french touch dans des pays de l’Est est un pari risqué qu’a réussi

Maurice BANSAY du Apsys Group

Que pensez vous du développement des centres commerciaux à l’heure du ecommerce ?

 

Maurice BANSAY, Apsys Group, Questions – Réponses :

Quelle est la philosophie derrière le projet Vill’up ? En quoi ce projet sera différent des centres commerciaux que l’on trouve ailleurs en Ile de France et à Paris ? Vous promettez du « spectaculaire et des sensations fortes » qu’est-ce que ça veut dire ?

 

La philosophie est de proposer aux visiteurs une expérience inédite, un mix inédit de shopping & fun, très inspiré par la créativité et la vitalité de l’Est parisien.

Au programme : loisirs détonants (tube de chute libre, cinéma Pathé dernier cri, parc d’attraction sur le thème de l’espace), concept stores et boutiques de créateurs, enseignes incontournables (le flagship parisien de Cultura, le nouveau concept d’ÏDKIDS) et plaisirs de la bistronomie (Marks & Spencer Foods…), dans un décor gai et plein de surprises. Vill’Up proposera une sélection d’enseignes triées sur le volet avec un état d’esprit proche de son ADN (Pylone, Sephora…)

Vill’Up sera un endroit résolument joyeux, avec une décoration loft et colorée, qui contribuera à une ambiance résolument happy, pour petits et grands, dans le cadre magique de la Villette, à partir du 30 novembre !

 

L’attraction iFly, comment ça marche? Quel prix pour les visiteurs ?

+ Offre loisirs

Avec iFly, il sera possible de voler dans l’atrium de Vill’Up, dans un tube de verre 14m de haut (le plus haut et le plus spectaculaire du monde !). Accessible à tous, petits (à partir de 5 ans) ou grands, débutants ou professionnels, iFly propose de goûter, en toute sécurité, au frisson de la chute libre indoor avec un ressenti proche de celui d’un saut en parachute. Des baptêmes avec moniteurs chevronnés seront proposés avec des vents adaptés à l’âge, au poids et à la taille du visiteur (de 130 km/h à 170km/h en moyenne). La séance d’initiation comprendra 2 vols, comparables en sensations à 3 sauts en parachute à 4 000 mètres d’altitude. Un professeur vous permettra de décoller à 1 mètre du sol puis de voler jusqu’à 4 ou 5 mètres de haut. Et pour parfaire cette expérience unique, une découverte de l’univers de la chute libre indoor et un cérémonial show-off à l’américaine sont également au programme. Au total, plus d’une heure d’adrénaline et de fun, à partir de 45€. Sport en devenir, la chute libre fait de plus en plus d’adeptes. A noter : dans le tube de Vill’Up, les initiés s’entraineront et réaliseront des figures époustouflantes. Des démonstrations spectaculaires réalisées par les professionnels de ce sport hors norme seront également programmées toutes les 30 minutes avec notamment des ballets aériens en individuel ou en équipe et des concours de vitesse.

 

Un cinéma Pathé nouvelle génération. Avec ses 2 900 fauteuils, le cinéma Pathé de Vill’Up sera l’un des plus grands complexes cinématographiques du nord parisien. Il proposera 16 salles sur 4 niveaux dont deux grandes salles de 400 fauteuils chacune. Ce Pathé familial et chaleureux proposera un confort exceptionnel avec ses fauteuils extra larges et les fameux sièges duo, et le meilleur de la technologie en matière de projection cinématographique : toutes les salles seront équipées du son dolby et d’écrans au format XXL avec double résolution de l’image. Mais le plus ludique pour tous les fans de sensations fortes sera d’expérimenter l’une des 2 salles immersives, dotées du son Dolby Atmos, de fauteuils dynamiques DBox (qui bougent au rythme de l’action du film) et d’écrans de 16 mètres de haut.

 

YooMoov, créé spécialement pour Vill’Up par Laser Game, est un véritable parc d’attraction thématique pour toute la famille. Il offrira la possibilité d’embarquer pour un voyage virtuel dans l’espace, dès 8 ans. Vous voyagerez, à bord du vaisseau Star Jammer, en compagnie de deux héros : Yoo et Moov. Après un décollage décoiffant (écran à 360 degrés, image 3D, sièges dynamiques de simulation et une multitude d’effets spéciaux …), l’aventure se poursuivra avec des activités interactives : course d’engins spatiaux ou encore combats aux pistolets laser contre des ovnis.

 

 

 

 

Est-ce que, selon vous, ce sont ces attractions qui vont faire venir les gens ?

Bien sûr, cette offre inédite attirera différentes cibles, de la famille qui viendra passer un moment agréable aux trentenaires hipsters de l’Est parisien, en passant par les fans de loisirs et aux actifs, nombreux dans le quartier, et pour lesquels Vill’Up deviendra la pause déjeuner idéale. Nos activités de loisirs inédites nous offrent un rayonnement lointain : Vill’Up est une destination à part entière !

paris

Est-ce que cela coûte plus cher de miser sur une importante offre de loisirs dans un centre commercial ? Et si oui, quel investissement cela représente par rapport à un centre commercial “normal” ? Est-ce c’est un pari risqué de miser sur une offre de loisirs plus importante que l’offre de shopping ?

L’investissement est de 110 M€ pour Apsys.

 

Où en êtes-vous de la commercialisation ? Est-ce que les enseignes sont plus promptes à s’implanter dans un centre comme celui-ci ? Quelles seront ces enseignes ?

Les enseignes ont massivement adhéré à notre concept ! Vill’Up est totalement commercialisé ! Sa programmation originale et qualitative est pour nous une grande fierté !

Exemples : IDKids, Du Pareil au Même, Bensimon, Karl Mark John, Foot Lockers Kids, Petit Pan, PIILS, Sauver le monde des hommes, Sports d’Epoque, Storie et la signature récente du Danois TIGER.

 

Quels sont vos objectifs en termes de fréquentation ? Ne craignez-vous pas de subir les mêmes problèmes de fréquentation que le Millénaire qui est tout proche de la Villette ?

Pour cette année de lancement, l’objectif est d’accueillir 5,6 millions de visiteurs puis 8,7 millions chaque année en vitesse de croisière. Nous ne pouvons pas être comparés au Millénaire, tant notre offre est radicalement différente, et nos cibles aussi.

 

Chiffres clés du projet

 

  • Surface : 30 000 m² (24 000 m² GLA)
  • Répartition des surfaces : LOISIRS : 55% – RESTAURANTS : 10% – COMMERCES : 35%
  • 50 commerces et restaurants, sur 4 niveaux :
  • Le plus haut tube de verre de chute libre indoor au monde, en partenariat avec iFLY (leader mondial de la discipline) : 14 mètres de haut, totalement vitré
  • Un cinéma Pathé IMAX de 16 salles – 2 900 fauteuils (sur 10 000 m2)
  • Yoo Moov Stations, agence hyperspatiale 5DI (concept exclusif spécialement créé par Laser Game pour Vill’Up)
  • Le flagship parisien de Cultura sur 3700 m²
  • Le nouveau concept d’ÏDKIDS sur 700 m²
  • 34 boutiques, concept stores et boutiques de créateurs en mode, déco, food, beauté…
  • 12 restaurants, cafés et pauses gourmandes
  • Taux de commercialisation : 100 %
  • 1 600 places de parking
  • Une zone de chalandise de 1,4 million d’habitants à 20 minutes du site (source : Bérénice)
  • Près de 17 000 actifs à proximité immédiate du site
  • 8,3 millions de visiteurs par an sur le site de la Villette, 10 ème site touristique de France. A titre de comparaison, la Tour Eiffel accueille 7 millions de visiteurs par an
  • 2,7 millions de visiteurs par an à la Cité des sciences et de l’industrie, 5ème musée de France, 500 000 à la Géode et déjà 500 000 à la Philharmonie
  • 8,7 millions de visiteurs attendus par an en vitesse de croisière (source : Bérénice)
  • Montant de l’investissement : 110 millions d’euros.
  • Loyers : 600 à 1000 €/m² (boutiques), 150 à 250 €/m² (MS), 400 à 600€/m² (restaurants)

 

 

 

 

 

 

 

L’avenir des centres commerciaux

 

Pour Apsys, l’avenir du commerce consiste en des lieux iconiques qui rendent la ville et la vie plus belles !

 

  1. Les caractéristiques de ces lieux, en matière de produit :

 

  • Des concepts innovants, pensés de manière holistique et déclinés dans toutes les dimensions du produit (design, programmation commerciale, services…). Exemples :
    • Beaugrenelle, le grand magasin du 21ème siècle (format hybride entre grand magasin et centre commercial)
    • Vill’Up, un « happy loft » qui mixe shopping & fun

 

  • Des implantations différentes. Exemples :
    • Vill’Up qui se situe à la Cité des sciences et de l’industrie

 

  • Des programmations commerciales inventives et inédites. Exemples :
    • à Beaugrenelle, des marques premium (Guerlain, Baccarat, Pâtisserie des Rêves)
    • à Vill’Up, beaucoup de nouveautés : un tube de chute libre (plus haut tube de chute libre au monde et prouesse constructive dans un bâtiment existant) ; Yoo Moov Stations, un concept exclusif d’agence hyperspatiale 5DI créé spécialement par Laser Games pour Vill’Up ; des boutiques de créateurs et des concepts stores (dénichés dans les rues qui montent de l’est parisien)

 

  • Une expérience client pensée dans ses moindres détails et qui allie digital et expérience physique. Exemples :
    • A Posnania, qui ouvre le 19 octobre à Poznan (4ème ville de Pologne), une gamme de 30 services haut-de-gamme (pour certains, inédits en Pologne), une collection de 13 œuvres d’art, des dispositifs immersifs spectaculaires (Kinnect Walls, Social Wall…)

 

  1. Les caractéristiques de ces lieux, en termes de valeurs et règles de conception.

 

  1. Personnalité – Imaginer des lieux à vivre, dont l’âme, le sens, la singularité fédèrent une communauté et créent un sentiment d’appartenance : pas des usines à consommer standardisées.

 

  1. Emotion – Susciter la surprise, la découverte, l’échange, l’amusement ; en bref, créer l’émotion ! C’est la vocation 1ère du commerce : avec le développement du digital, qui a pour lui d’indéniables qualités fonctionnelles, cette dimension « enchanteresse » s’impose encore plus au commerce physique.

 

  1. Symbiose (sur mesure) – Cerner l’ADN des lieux, les aspirations des habitants, l’ambition des acteurs publics, les manques à combler ; accueillir les talents commerciaux locaux pour développer des concepts 100% « made in ici », à la fois profondément ancrés dans leur commune d’implantation, accessibles et proches, moteurs de dynamisme économique et de qualité de vie

 

  1. Mixité et multifonctionnalité – Vive l’hybridation et les mélanges ! Donner vie à des destinations plurielles qui organisent de nouvelles synergies autour du shopping : restaurants et cafés, loisirs, culture, services et même nature… Ce cocktail généreux répond particulièrement bien aux attentes des touristes. Halte au zoning, la nouvelle urbanité rassemble commerces, logements, bureaux et activités, équipements publics et hôteliers. Objectif : créer toujours plus de vie et de passerelles entre les êtres !

 

  1. Excellence – Plus que jamais bannir la médiocrité : comme le dit le fameux adage, retail is detail ! Rechercher l’excellence en toutes choses : architecture, design, offre, services, parcours client, marketing, gestion, asset management… Pour y parvenir, un seul moyen : fédérer les meilleurs talents (architectes, designers, experts…) autour d’une ambition partagée

 

  1. « Consumer, consumer, consumer ! » – Penser les lieux pour les hommes et femmes qui les fréquentent ; tenir compte de leur diversité ; assurer à chacun une expérience de visite sans couture et constamment renouvelée ; développer la connaissance client pour, en permanence, améliorer la proposition de valeur de nos lieux

 

  1. Agilité – Accueillir de nouvelles formes de commerce (y compris le C to C, au succès vertigineux sur le web), anticiper la mutabilité des espaces, sourcer les acteurs et les univers de consommation de demain : la pérennité exige de l’agilité !

 

  1. « Phygitalité » – Derrière ce barbarisme, la conviction que commerce physique et digital ne s’opposent pas, mais se complètent au service d’une expérience consommateur désormais résolument omni-canal. Au cœur de nos démarches, faciliter la vie des consommateurs, créer des liens intimes avec eux et optimiser l’attractivité de nos enseignes.

 

  1. Développement durable – Ne jamais oublier que les consommateurs sont avant tout des citoyens soucieux du devenir des prochaines générations. La nature de notre industrie et son impact sur le cadre de vie nous obligent à penser et agir collaboratif et durable, que ce soit en termes de conception, de construction ou de gestion.

 

  1. Co-création – Associer dès la conception acteurs publics, consommateurs et enseignes, promouvoir les interactions créatives au quotidien et ainsi créer des écosystèmes fertiles et stimulants. Les plus grandes réussites sont toujours collectives !

 

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

 

 

Laisser un commentaire