vidatI immo : 0783841526

Le marché immobilier breton

Le marché immobilier breton

Les vendeurs ont baissé significativement leur prix notamment pour les maisons tandis que les acquéreurs reprennent confiance selon une étude des Notaires de l’Ouest. Le marché immobilier dans la région Ouest de la Bretagneest en faveur des acheteurs, selon le Baromètre de l’immobilier breton publié par les Notaires de l’Ouest. Le recul des prix est des maisons est particulièrement marqué dans le Finistère (-11%) et dans le Morbihan (-13%).

Côté appartements, les notaires constatent que le prix moyen a lui aussi reculé d’environ 7% dans les grandes villes et, notamment, de manière plus marquée sur les côtes, avec -15,6% à Saint-Malo et -11% à la Baule. La situation reste « plus contrastée » dans les villes moyennes, « où l’appartement n’est pas le cœur du marché » (+5,2% à Morlaix ; -5,3% à Saint-Nazaire ; -8,2% à Quimper).

Cette baisse des prix fait revenir les acquéreurs sur le marché des maisons : les volumes de vente dans l’ancien progressent, notamment en Loire-Atlantique. Pour les terrains et les appartements, cela reste plus mesuré, même si quelques signes de reprise sont perceptibles, selon les notaires.

Par ailleurs, ces derniers notent que le profil des acquéreurs change. L’envolée des prix précédemment observée, temps où « la vue sur la mer n’avait pas de prix. L’engouement pour les résidences secondaires a également connu un sérieux coup d’arrêt : en période de crise, il ne s’agit pas d’un achat prioritaire. Aujourd’hui les franciliens qui dynamisaient l’immobilier, sont moins présents sur le marché, les retraités qui veulent s’approcher du littoral attendent de vendre leur bien avant de racheter.

Pour les notaires, la baisse des prix consécutive à ces phénomènes devrait permettre ainsi aux locaux de se réapproprier le marché.

Laisser un commentaire