vidatI immo : 0783841526

Logement pas cher

Logement pas cher

Cité universitaire ou privée, chambre contre service, colocation, logement meublé ou vide, foyer de jeunes travailleurs… Voici les solutions logement les plus adaptées aux étudiants. Dans les grandes villes, les prix augmentent parce qu’on ne construit pas, alors que dans les villes moyennes où l’on met en œuvre des logements, la situation change », affirme Jean-Michel Guérin, directeur du groupe de Particulier à Particulier. Si la hausse des loyers fait la une des journaux, il existe encore, pour les étudiants, des façons de se loger à des prix acceptables.
Les appartements du parc privé sont souvent très intéressant, les meublés constituent 80 % de l’offre du marché.

Ils se louent sur un an ou neuf mois (bail meublé ou étudiant). « Les propriétaires aiment les étudiants parce qu’avec la caution des parents, ils sont sûrs d’être payés », affirme, Brice Boullet, gérant du site www.location-etudiant.fr. Attention, la réglementation des baux des meublés est moins stricte concernant les propriétaires que celle des baux des logements vides. « Le propriétaire peut demander le paiement de la taxe foncière ou conserver le dépôt de garantie. Aussi, lisez bien le bail avant de signer », conseille Laure Bourgoin, chargée de mission logement à l’association CLCV (Consommation, logement et cadre de vie).

Les appartements vides se louent sur trois ans, sans possibilité de résiliation du bailleur au cours de bail. Il est moins demandé par les étudiants, car il demande l’achat de meubles et le paiement du loyer pendant l’été.

Pour un logement meublé ou vide, rendez-vous sur les sites comme www.pap.fr, www.location-etudiant.com, www.seloger.com, mais aussi www.campusvert.com et les sites des CROUS, qui proposent des bourses au logement. Si vous en avez les moyens, contactez les agences immobilières. Elles n’affichent pas toutes leurs locations et proposent des loyers parfois moins chers que les particuliers. Leurs frais, généralement égaux à un mois de loyer, peuvent donc vite être amortis. En province, contactez les notaires : ils gèrent des logements appartenant à des investisseurs institutionnels telles les caisses de retraites, la BNP, Natixis ou les AGF.

Laisser un commentaire