vidatI immo : 0783841526

Le logement neuf est sorti de la crise

Le logement neuf est sorti de la crise

Le gouvernement français se félicite pour le logement neuf, qui sort de la crise. De ce fait tous les indicateurs sont passés au vert. C’est une bonne nouvelle pour les agences immobilières qui proposent des logements neufs à leurs clients. Parmi eux il y a l’agence immobilière vidati qui offre une gamme de logements neufs à ces clients.

Par contre le secteur immobilier fera toujours face à quelques inquiétudes. Cela s’explique par le faible nombre de biens à vendre et une hausse faramineuse des prix. Selon les chiffres annoncés par le ministère de l’Ecologie, 115.051 logements neufs ont été vendus par les promoteurs en 2010, soit une progression de 8,6% en 2009.

Il en est de même pour les mises en chantier de logements neufs qui ont progressé de 27,3% de novembre 2010 à janvier 2011, par rapport à la même période un an plus tôt et de 6,1% pour les douze mois courant de février 2010 à janvier 2011, par rapport à février 2009-janvier 2010. Cependant le permis de construire devient de plus en plus important.

Hausse du nombre de permis de construire

Nous constatons que le permis de construire est en hausse en France. Il est évident de rappeler que pour l’année 2011, la France a enregistré entre 360.000 et 370.000 mises en chantier contre 309.800 en 2010. Ainsi le pourcentage du permis de construire a progressé en un an. Il part de 14.5% à 19.5%.

Le redressement des ventes est surtout dû aux mesures très favorables pour les investisseurs achetant des logements neufs pour les louer. Malgré les déceptions enregistrées par certains propriétaires, notamment dans le sud-ouest, bénéficiaires des précédentes lois, notamment «de Robien», mais qui ne trouvent pas de locataires et perdent donc leurs avantages fiscaux.

Très populaire auprès des contribuables aisés, le dispositif «Scellier», qui permet depuis 2008 des réductions d’impôt, pendant une période de 8 ans, a représenté les deux tiers des ventes en 2010, selon la Fédération des promoteurs immobiliers (FPI).

Inflation de 6,9 % des prix

La principale inquiétude pour le secteur réside dans le fait que «le stock de logements neufs en vente (59.000 fin 2010) est au plus bas depuis le début de l’année 2006» comme le relève M. Apparu. Les promoteurs, qui se  sont fortement délestés pendant la crise, ont en effet du mal à reconstituer leurs réserves foncières.

Autre nuage à l’horizon : la poursuite de l’envolée des prix qui ont progressé de 5,9% de 2010 à 2009, soit près de quatre fois le taux d’inflation en France. Et même 9,8% Ile – de – France, la région où l’offre commerciale part le plus vite, relève M. Pigeon.

«La norme BBC va continuer à peser à l’avenir sur les prix dans le neuf», prédit M. Mouillard alors les notaires affirment que les prix des logements anciens à Paris et dans les quartiers historiques des grandes métropoles françaises devraient progresser de plus de 10% en 2011 par rapport à 2010.

Laisser un commentaire