vidatI immo : 0783841526

Immobilier neuf Aix-les-bains

Immobilier neuf Aix-les-bains

Aix-les-Bains comptait 11720 logements en 1999, les constructions neuves sont peu présentes puisqu’à cette date, seulement 10,7 % des résidences principales étaient postérieurs à 1990. A  contrario, les constructions antérieures à 1949 représentaient 28 % du parc. Environs 71,1 % des logements sont des résidences principales, réparties à 21,5 % en maisons individuelles et à 78,5 % en appartements. 50,5% des habitants sont propriétaires de leur logement, pour 45,3 % de locataires.

Avec 1 837 logements HLM, soit 15,7 % du parc en 1999, la ville ne respectait pas les dispositions de l’article 55 de la loi relative à la solidarité et au renouvellement urbain de décembre 2000 fixant à 20 % le taux minimum de logement sociaux pour les communes les plus importantes.

 On peut noter en outre que le nombre de logements vacants était assez important en 1999 avec 11,4 % du parc. L’OPAC de la Savoie avec plus de 1 657 logements sociaux sur la commune gère un patrimoine, par le biais de son antenne d’Aix-les-Bains, d’environ 2 500 logements dont les 1 600 d’Aix-les-Bains, situés dans le quartier Sierroz- Franklin entre autres.

La plupart des habitations possèdent quatre pièces (46 %), ou trois (27,4 %), puis deux pièces (17,5 %). Les petits logements représentent environ un dixième du parc immobilier aixois (studios : 9,1 %). Il faut préciser que ces logements sont bien dotés et équipés, notamment en raison de la situation géographique au cœur des Alpes, puisque 93,9 % ont le chauffage central et 58,5 % possèdent un garage, box ou parking.

Du fait que la ville est urbanisée dans sa quasi-totalité, il devient de plus en plus difficile d’y construire des logements principalement de grandes tailles pour y accueillir les familles qui délaissent ainsi la cité.

Le bord du lac et les hauteurs commencent à être saturés d’où un étalement urbain sur les communes avoisinantes. Il faut également souligner la présence de nombreux logements au sein d’anciens grands palaces, vestiges passés de la belle époque, désormais révolue.

Plusieurs projets d’aménagement de la commune sont en cours de réalisation au centre-ville, à l’ouest sur la rive du lac ainsi que principalement au sud. Il s’agit d’implanter de nouvelles zones d’activité commerciale pour attirer de nouvelles entreprises dans le bassin économique aixois.

L’implantation de nouvelles zones résidentielles est également programmée. En collaboration avec les communes de Méry et de Drumettaz-Clarafond, par le biais d’aménagements urbains concertés, la ville d’Aix-les-Bains contribue à l’émergence d’une zone d’activité appelée Savoie Hexapôle et permet également le développement d’une zone commerciale desservant tout le secteur sud du bassin aixois.

La ZAC des Bords du Lac, en cours de réalisation, s’étendra sur environ quinze hectares à l’emplacement, entre autres, de l’ancien camping municipal du Sierroz. Ce projet très controversé est pourtant lancé par l’équipe municipale. Ce nouveau quartier, aménagé par la Société d’Aménagement de la Savoie a été baptisé « Aix-le Lac »

Sur trente six mètres de large a été aménagée, entre les boulevards Barrier et Garibaldi, l’Allée promenade des bords de lac. Il s’agit essentiellement de l’ouverture d’une route à une voie de circulation étroite, en double sens. Le reste sera dédié aux piétons, aux cyclistes, à des arbres. Cette allée accueillera des logements « haute qualité environnementale » et des commerces de proximités qui bénéficieront aux habitants du quartier et des immeubles en cours de construction.

À signaler une étude prospective commandée à la CALB, présentée lors du conseil municipal du 06 juillet 2009, selon laquelle la marina du Grand Port serait remplacée par un parking souterrain, construit au-dessous de la nappe phréatique, le chenal d’accès et ancrage des voiliers, serait également bouché et un immeuble de vingt mètres de hauteur y serait construit pour habitations et commerces. D’autres constructions en bordure immédiate des berges, sont également prévues dans cette étude.

Sur un cinquième de cet espace, il y aura un aménagement de sept cent logements avec un quota de 20 % de logements sociaux et de 80 % d’espace vert et à vivre.

Laisser un commentaire