vidatI immo : 0783841526

Immobilier Haut-Rhin

La situation de l'immobilier dans le département du Haut-Rhin varie peu depuis 2010-2011. En termes de prix, la tendance immobilière est similaire qu'il s'agisse d'achats/ventes (maisons ou appartements) ou de loyers.

Les villes dont la cote au m2 est la plus élevée sont :
– Colmar en raison de son bassin d'emploi et de sa situation géographique, à mi-chemin entre Strasbourg et Mulhouse, de son micro-climat ainsi que de son attrait patrimonial (centre-ville typique) et géographique (proche des pistes de ski et de l'Allemagne).
– Cernay, Thann et Wittelsheim sont trois petites villes bien desservies en termes d'infrastructures (train, voies rapides) et se trouvent à proximité immédiate de Mulhouse. Beaucoup d'habitants travaillent également à Belfort et à Colmar.
– Saint-Louis, très proche de Bâle, draine davantage un public de transfrontaliers allemands et suisses. Les prix de l'immobilier sont un peu plus élevés qu'à Colmar.

La commune de Mulhouse attire peu. La cote de l'immobilier mulhousien est la plus faible parmi les 10 villes importantes du Haut-Rhin. Le chef-lieu du Haut-Rhin est encore prisonnier d'une image populaire, déshéritée, à l'activité économique peu dynamique, malgré une politique locale active de développement du centre urbain (renouvellement des quartiers, réinvestissement du centre-ville par les administrations, arrivée du tram…).

Suivant la tendance générale, les ventes sont un peu plus longues à aboutir. Le marché est relativement statique, les ventes subissant le contre-coup de taux d'intérêt plus élevés.

Il est difficile de prévoir si des changements importants vont intervenir, ceux-ci dépendant essentiellement de la conjoncture économique, autrement dit de facteurs extérieurs à la situation immobilière réelle du Haut-Rhin. On peut néanmoins augurer que la ville de Mulhouse entame une période de changements positifs, susceptibles d'influencer les tendances du marché et, par conséquent, de réviser à la hausse les tarifs actuels.