vidatI immo : 0783841526

Groupe Solution Energie et les différents types de panneaux solaires

Il existe deux types de panneaux pour convertir les rayons du soleil en énergie : les panneaux solaires thermiques et les panneaux solaires photovoltaïques. Chacun se différencie par sa composition et son rendement à choisir selon l’usage que l’on veut en faire.

Les panneaux solaires thermiques

Les panneaux solaires thermiques produisent de la chaleur grâce à des capteurs solaires thermiques. Ils convertissent les rayons du soleil en chaleur. On trouve deux sortes de panneaux solaires thermiques
Les panneaux solaires thermiques à eau :
Basé sur le principe de l’effet de serre, les rayons du soleil chauffent l’eau ou un liquide « porteur de chaleur » circulant à travers des tubes installés dans une boîte vitrée isolante. Le liquide chauffé est alors utilisé pour le chauffage ou l’eau chaude d’une habitation.
Les panneaux solaires thermiques à air :
C’est le même principe que le modèle à eau, sauf que le liquide est remplacé par de l’air. Cet air réchauffé est alors ventilé dans une habitation ou par exemple dans un hangar agricole pour sécher la production.

Les panneaux solaires photovoltaïques

Les panneaux solaires photovoltaïques convertissent le rayonnement solaire en électricité grâce à un regroupement de cellules photovoltaïques. L’électricité produite est alors stockée dans des batteries ou convertie par un ondulateur. Il existe plusieurs types de panneaux solaires photovoltaïques se différenciant essentiellement par leur technologie.
Les cellules de la plupart de ces panneaux sont composées de silicium.
Les cellules en silicium monocristallin issues d’un bloc entier de silicium fondu et découpé pour ne faire qu’une seule feuille, offrent le meilleur rendement (de 10 à 20 %). Elles ont généralement une forme octogonale, mais sont très chères à cause de leur production onéreuse.
Les cellules polycristallines sont le produit du refroidissement d’un cristal de silicium. Produit à partir de plusieurs cristaux, ces cellules sont carrées et ont un aspect de mosaïques. Moins cher que les panneaux solaires photovoltaïques en cellules en silicium monocristallin, les cellules polycristallines offrent un bon rapport qualité-prix avec un rendement de l’ordre de 11 à 15 %.
Les cellules amorphes sont créées par la projection d’un gaz produit durant la transformation du silicium qui est projeté sur une feuille de verre. Cela donne des cellules unies de couleur gris foncé ou marron. Ce sont les cellules qui composent les panneaux solaires des calculatrices ou des montres. Elles ont un rendement assez faible (entre 5 et 9 %) et tendent à disparaître.
On trouve également des cellules multi-jonction composées de différentes couches permettant de récupérer l’énergie produite par différentes parties du spectre solaire. Ce sont les panneaux offrant le meilleur rendement (40 %). Ils sont utilisés pour l’instant uniquement dans l’aérospatial et ne sont pas disponible dans le commerce.

Il existe aussi des panneaux sans silicium composé de cellules CIS (Cuivre-Indium-Sélénium). Avec leur forme en couche mince, ces panneaux nécessitent une surface plus importante pour obtenir le même rendement que les autres types de panneaux. Issues de technologies encore récentes, elles offrent de grandes perspectives en matière de coût de production et de rendement.