vidatI immo : 0783841526

Etapes pour investir dans l’immobilier locatif

L’intérêt pour le monde de l’immobilier n’a jamais été aussi intense en France qu’au cours des années précédentes. En effet, de plus en plus de conditions ont été réunies pour faire en sorte que le fait d’investir dans la pierre puisse être grandement rentable. L’investissement locatif est une manière de mettre à profit un bien immobilier, et peut vous permettre de disposer d’une source d’argent stable pour plusieurs années. S’il est intéressant de se lancer dans l’investissement locatif, il y a plusieurs étapes à suivre pour réaliser cela.

Trouver un financement pour votre bien immobilier

Une personne qui se situe dans la classe moyenne ne dispose généralement pas de l’intégralité des fonds nécessaire à un projet immobilier. C’est pour cela que les banques proposent des crédits en ce sens, moyennant certaines conditions, plus un apport financier de la part des intéressés. Les conditions imposées par les banques de crédit immobilier se rapportent principalement aux moyens financiers à la disposition du particulier. S’ils sont assez importants pour permettre à l’intéressé de recouvrer ses dettes au bout de la période indiquée, celui-ci a de plus grandes chances d’obtenir son crédit.
Pour être éligible à un bon crédit immobilier, il est demandé que vous soyez titulaire d’un CDI auprès d’une compagnie, en plus d’y travailler depuis un minimum de quelques années. En outre, les couples qui désirent faire l’acquisition en commun d’un bien ont de plus grandes chances d’obtenir un crédit si les deux parties ont toutes deux un emploi stable. Ce n’est pas l’unique critère qui est attendu du particulier, et il faut également que celui-ci puisse fournir un effort d’épargne dans le projet.
Si la somme attendue des particuliers était assez élevée il y a tout juste quelques années de cela, ce n’est plus tellement le cas actuellement. Vous pouvez également envisager de faire appel aux services d’un courtier en crédit immobilier qui vous proposera ses services afin de vous aider à trouver rapidement des crédits auprès de banques. Cette option est la plus simple, car vous n’avez qu’à lui fournir les papiers nécessaires, et il se charge de vous trouver des offres intéressantes de crédits parmi lesquelles choisir.

Trouver un bien immobilier à louer

L’élément crucial de votre projet immobilier est le bien à louer, et il est crucial de bien choisir celui-ci. Plusieurs critères sont à évaluer sur un bien immobilier pour définir sa viabilité, et visent tous à assurer un confort de la personne qui y logera. Les critères de décence de logement sont par exemple mis en place pour assurer que le lieu est en état convenable pour qu’il puisse être possible à des particuliers ou des professionnels d’occuper les lieux.
Cela assure non seulement leur confort, mais aussi leur sécurité, et fait en sorte de minimiser les dangers pouvant être présentés par des défaillances du bien.Ces critères s’inquiètent entre autres des états des installations, des murs, ou encore de l’étanchéité du toit, ou encore la présence de réparation à faire. Lorsque vous visitez un bien, assurez-vous de bien en regarder tous les aspects. En outre, le propriétaire d’un bien immobilier est obligé de vous montrer les résultats de l’audit de l’’ensemble du bien.
Si vous trouvez un vice caché dans le bien immobilier, c’est-à-dire que si l’un des critères de décence n’est pas rempli sans que cela ne soit mentionné dans l’audit, vous pourrez négocier le prix, ou le refuser tout bonnement. Si votre budget est assez limité, il vous est conseillé de solliciter une agence immobilière qui se chargera de vous trouver le meilleur bien du marché qui corresponde à ce que vous pouvez proposer. Si vous ne vous y connaissez pas bien en immobilier, l’expertise d’un agent immobilier viendra rapidement compenser les frais d’agence que vous payez.

Investir dans le neuf ou réhabiliter ?

Lorsque vous désirez faire l’acquisition d’un bien immobilier, deux options s’offrent à vous : vous tourner vers le neuf, ou vous tourner vers l’ancien en vue de réhabilitation. La première option est généralement la plus simple, car en général, vous faites l’achat d’un bien «clé en main». La construction de biens immobiliers neufs a subi une croissance au cours des années passées, ce qui a eu comme impact une baisse des prix. Si vous êtes intéressés par l’acquisition de biens immobiliers neufs, vous pouvez soit acheter un bien déjà terminé, soit acheter un bien en cours de construction.
Les choses se compliquent lorsqu’il s’agit de biens immobiliers anciens, qui nécessitent une réhabilitation. S’ils peuvent s’acquérir pour moins cher que les biens neufs, il se peut que leur remise en état vous revienne plus cher au final que pour l’acquisition d’un bien immobilier récent. Il faut bien évaluer tous les frais encourus pour savoir si cela vous sera vraiment rentable. Avant d’acheter un bien immobilier, prenez bien connaissance de toutes les réparations à faire. Basez-vous sur l’audit effectué sur le bâtiment, et si celui n’est pas récent, vous avez le droit de demander au propriétaire de procéder à cela.
L’option de la réhabilitation est généralement prise par les personnes qui disposent d’un bien immobilier dont ils ont par exemple hérité. Dans ce cas de figure, vous n’avez qu’à vous soucier des frais requis pour remettre le bien immobilier en question en état. De plus, des dispositifs tels que le Pinel vous permettent de faire la location d’un bien aux membres de votre cercle familial, ainsi votre bien peut rester dans la famille.

Trouver des locataires

Une fois que le bien est en votre possession, il faut maintenant vous inquiéter d’en faire la location à des particuliers. Il est possible de faire la location d’un bien immobilier en nu ou en meublé. Pour les biens meublés, vous pouvez faire la promotion du bien à louer en prenant des photos qui le mettent à son avantage, et les inclure dans vos annonces. Il vous est conseillé de publier des annonces sur plusieurs mediums comme les sites d’annonces immobilières, afin d’atteindre une plus large audience.
Assurez-vous de pouvoir assurer une visite des lieux de manière prompte quand cela est nécessaire. C’est entre autres pour cette raison que différentes personnes choisissent d’investir dans un bien immobilier qui se trouve à proximité de leur lieu de résidence, ou bien à une distance raisonnable en voiture. L’option de faire appel aux services d’une agence tierce est encore suggérée ici ; confier la recherche de locataires à une agence vous permet de trouver rapidement des personnes pour louer votre bien. Elles pourront également se charger de leur faire faire des visites.
Le choix des locataires est crucial, parce que vous devez vous assurer qu’il s’agisse de personnes avec qui vous vous entendrez bien, et également qui seront à même de pouvoir payer le loyer fixé à temps. Vous voudrez en outre leur demander combien de temps ils comptent occuper votre bien immobilier, car par exemple, pour le cas des étudiants, cette durée n’excède pas quelques années. L’idéal est de faire un entretien avec chaque locataire potentiel.

Quelle fiscalité pour les biens locatifs ?

Lorsque vous possédez un bien immobilier, vous êtes soumis à des taxes diverses. La fiscalité à tenir doit être différente pour les biens selon qu’ils sont de types dépareillés, et les charges pour les biens meublés ou nus ne sont ainsi pas les mêmes.
Pour les biens nus, vous êtes soumis par défaut au micro-foncier dès lors que les revenus fonciers que vous déclarez par année sont supérieurs ou égaux à 15 000 €. Cela vous fait disposer d’une marge forfaitaire de 30% des loyers de l’année. Il vous sera aussi impossible de déduire toute charge, et un constat de déficit n’est pas permis.
Le régime réel est destiné à ceux qui le prennent comme option à la place du micro-foncier, ou bien aux investisseurs locatifs dont les revenus annuels dépassent les 15 000 €. On considère le revenu foncier comme l’ensemble des loyers que vous percevez, duquel sont déduites les différentes charges réelles qui vous ont incombées dans l’année. En cas de déficit foncier, vous pourrez en faire la répartition sur le revenu global en dessous de 10 700 € par an. Ce qui en reste fera l’objet d’une déduction sur les revenus de l’investissement au cours des 10 années à suivre.
Les choses sont différentes pour les biens meublés. Dans le cas où certaines conditions sont remplies, et que la liste concernant les meubles à inclure dans le bien est convenablement respectée, le propriétaire du bien immobilier peut bénéficier du statut de LMP ou Loueur Meublé Professionnel. Autrement, leur statut est celui de Loueur Meublé Non Professionnel, ou LMNP.
Un bien immobilier LMP est avantagé sur différents points ; entre autres, plusieurs charges sont déductibles, et les meubles sont considérés comme outils professionnels. Les meubles inclus dans LMNP seront soumis à l’impôt de fortune.

Faire de l‘investissement locatif votre principale activité

De plus en plus de personnes sont séduites par l’idée de vivre de revenus immobiliers. Selon votre capacité à trouver des biens immobiliers intéressants, et à dénicher des locataires fiables, vous pouvez faire de même, et constituer votre parc de possessions immobilières. Ceux qui ont décidé de se lancer dans cela ont généralement commencé avec leur propre appartement ou maison. Les blogs tenus par les personnes qui sont devenues des spécialistes du domaine de l’immobilier sont nombreux sur le web.
En premier lieu, si vous décidez de faire de l’investissement locatif votre principale activité, vous devez faire en sorte d’obtenir le statut d’entrepreneur individuel. En effet, c’est considéré comme une activité à part entière, car vous génèrerez des revenus qui sont imposables de taxes. En vous instaurant comme entreprise individuelle, vous assurez la légalité de votre situation professionnelle. Ensuite vous devez en apprendre autant que possible sur les démarches fiscales, afin de bien savoir à quoi vous avez affaire.
En réalité, vous ne pouvez réellement vous décider qu’après votre premier investissement immobilier. Si vous avez apprécié effectuer l’ensemble des démarches, et que vous pensez pouvoir cela au quotidien au cours des années qui suivront, c’est que c’est fait pour vous. Si l’expérience ne vous plait pas tant que cela, vous pouvez toujours vous limiter à un seul bien immobilier locatif. De plus, se lancer dans l’investissement locatif à long terme n’est pas toujours l’ambition finale de ceux qui achètent un bien immobilier pour le louer. En outre, les dispositifs fiscaux du moment permettent de devenir plus facilement un propriétaire immobilier en passant par cette étape.

Que faire après l’investissement locatif ?

Il se peut que vous désiriez ne plus être actifs dans le domaine de l’investissement locatif, après un certain temps. Dépendamment des dispositifs fiscaux qui vous accordent des avantages spécifiques, vous êtes contraints de louer le bien pendant une durée déterminée. Si vous cessez de le mettre en location, cela aura un impact sur la fiscalité à laquelle vous êtes soumis. Plutôt que d’avoir à faire face à des changements radicaux dans vos taxes, il est préférable d’attendre la fin de la durée indiquée avant de disposer du ou des biens comme vous le souhaitez.
Vous pouvez décider de faire la vente de votre bien immobilier dès lors que la période indiquée est dépassée. Comme quelques années se seront écoulées depuis la fin de la construction, il sera peut être nécessaire de procéder à un audit en sollicitant les services d’un professionnel. Suite à celui-ci, vous devrez peut être également faire des réparations. En outre, une plus-value est effective pour votre bien immobilier après que plusieurs années soient passées, ce qui peut vous générer un bénéfice intéressant.
L’une des alternatives est de garder le bien immobilier, et l’ajouter à votre patrimoine. Si vous désirez en faire un héritage pour votre descendance, le mieux et de le conserver tel quel, plutôt que d’en faire la vente. Un héritage sous forme d’argent peut être assez volatile, en raison des fluctuations monétaires diverses, quand la valeur de la pierre est assez stable. Vous pouvez aussi choisir d’en faire votre résidence principale, ce qui vous exemptera de loyers mensuels.

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Laisser un commentaire