vidatI immo : 0783841526

chauffe eau solaire

<strong>Qu’est-ce qu’un chauffe-eau solaire ?</strong>

Un chauffe-eau solaire est un dispositif plus ou moins complexe, qui peut produire en totalité, mais le plus souvent en partie, l’eau chaude sanitaire d’un foyer.
La source d’énergie utilisée est le rayonnement solaire. Dans la majorité des cas un chauffe-eau solaire est le complément ou est complété par d’autres modes de production d’eau chaude sanitaire, comme l’électricité, le gaz, le fuel, la géothermie.

<strong>Quels en sont les avantages ?</strong>

<strong>L’économie.</strong>

Grâce à la gratuité de l’énergie solaire, l’économie qu’il permet de réaliser, facilement constatable sur des installations en cours d’exploitation, peut représenter jusqu’à 75 % du coût de production d’eau chaude sanitaire. (En moyenne 66 % en Europe de l’Ouest, au-delà de 75 % dans les régions méditerranéennes, et jusqu’à 100 % plus on se rapproche de l’équateur ).

L’économie ainsi réalisée, autorise un amortissement rapide du coût de l’installation.

<strong>La diminution de l’impact écologique.</strong>

Utilisant une énergie renouvelable, l’utilisation d’un chauffe-eau solaire contribue à la limitation de production de gaz à effets de serre et de déchets radioactifs.

<strong>L’incitation fiscale.</strong>

De nombreux pays favorisent l’installation d’un chauffe-eau solaire, que ce soit lors de la réalisation d’une construction neuve ou au cours d’une rénovation, par la mise en place d’avantages fiscaux comme des crédits d’impôt. ( 30 % en France depuis début Septembre 2014.)

Cette dernière disposition, en plus de l’économie réalisée sur la production d’eau chaude sanitaire permet de réduire de manière significative la durée d’amortissement d’un tel équipement.

<strong>Les différents types de chauffe-eau solaire.</strong>

Plusieurs solutions sont envisageables, qui se déterminent le plus souvent en fonction de la zone géographique d’installation et concernent principalement la nature des capteurs. On distingue ainsi plusieurs types de capteurs.

<strong>Les capteurs plans.</strong>

<strong>Les capteurs non vitrés</strong>.L’eau chemine directement à l’intérieur d’un absorbeur, le plus souvent de teinte foncée ou noire, placé à l’air libre.
Ce type de capteur est principalement utilisé dans les contrées bénéficiant d’ un ensoleillement intense.

<strong>Les capteurs vitrés.</strong> C’est un fluide caloporteur qui est réchauffé dans le capteur et qui ensuite transmet les calories accumulées au circuit d’eau sanitaire, dans un ballon parcouru par un serpentin de cuivre par exemple.
Ces capteurs sont fréquemment installés avec succès dans les régions su Sud.

<strong>Les capteurs à tubes.</strong>

Ils sont constitués d’éléments comportant deux tubes de verre, emmanchés l’un dans l’autre. Un vide est réalisé entre les deux tubes. Un fluide caloporteur passe dans le tube du milieu, et réchauffe ensuite le circuit d’eau sanitaire.
Cette disposition permet de réchauffer l’eau à des températures relativement élevées. Cette solution est couramment utilisée pour son bon rendement, aussi bien en hiver qu’en été, dans les régions tempérées ou froides en hiver.

Des dispositifs annexes peuvent être ajoutés à l’installation, comme une résistance électrique pour, si besoin est, réalise un appoint de chauffage, ou une pompe si le circuit de distribution d’eau chaude sanitaire est complexe.